Les îles Lofoten

Voici le récit de nos aventures dans les îles Lofoten ou littéralement : le pied du lynx.

Ce matin en quittant notre forêt on a pris la direction d’un joli petit pont surplombant une rivière que j’avais repéré sur maps. J’ai trouvé une fonction, qui permet de faire sa propre carte en mémorisant tous les endroits que l’on veut visiter. J’ai donc commencé à « marquer » pleins d’endroits ! Il y a tellement de points en mémoire qu’on ne voit plus la carte dessous! Ce n’est plus qu’un enchaînement de petit point bleus ! En même temps, il y a toujours quelque chose à voir ici. Une cascade, un pont, un phare, une plage…


Alors ce matin c’était direction Swinging Bridge. On pensait juste aller prendre quelques photos, traverser ce fameux pont et reprendre la route pour un nouveau « point bleu ».
Nous nous sommes garés devant ce petit pont, et nous l’avons traversé. C’était en fait un pont en bois et en câbles. Quand j’ai posé le pied dessus j’ai tout de suite senti que ce n’était pas hyper stable ! Il fallait marcher bien au milieu du pont pour ne pas qu’il penche d’un côté ou de l’autre ! Heureusement il n’était pas très haut au dessus de la rivière ! Arrivés de l’autre côté de la rive on s’est rendu compte qu’un petit chemin de terre menait un peu plus loin. On s’est dit qu’on allait l’emprunter et voir ou il nous mène.


En fait le petit chemin de terre était le départ de la randonnée des trolls ! Un peu partout sur le chemin, il y avait des panneaux avec des photos de gens, qui avait l’air bien barrés et surtout bien marrants, déguisés en trolls ! Les photos étaient en noirs et blanc et donnaient l’impression d’avoir été prises dans les années 80. Chacune des photos étaient accompagnées d’un petit texte, en norvègien bien-sûr, dont nos portables n’ont réussi à faire une traduction qu’approximative.
Ça nous a bien fait marrer de s’imaginer une bande de norvègien en train de jouer au trolls dans la forêt ! On aurait bien aimé leur tomber dessus au détour d’un chemin mais malheureusement ils étaient bien cachés ! La balade s’est poursuivie durant deux bonnes heures. On a eu le temps de noyer nos pieds dans les passages boueux, de faire des photos et de trouver un petit mot laissé par une famille qui avait fait la randonnée quelques semaines avant nous, avant de regagner le camion.


Il était donc plus tard que nous l’avions prévu lorsque nous avons pris la route pour le prochain petit point bleu, Elgsnes coastal fort. Un lieu historique de la deuxième guerre mondiale, enfin ce qu’il en reste !
En réalité, quand on est arrivé on a pas du tout été voir les vestiges. On est allé directement sur la plage qui se trouvait un peu plus loin. On a bien fait, la vue était superbe ! Le ciel était clair, le soleil brillait et l’air était doux ! Un moment suspendu dans le temps, seules les mouettes et le bruits des vagues venaient interrompre le silence. On est resté un peu, on était bien. J’ai regardé sur mon portable quel était le point bleu qui se trouvait à proximité sur ma carte. Il s’agissait d’une randonnée à quelques kilomètres, sur les hauteurs. Il n’était que 16h alors on s’est dit qu’on avait le temps de la faire avant de trouver un spot pour la nuit.

Lorsque nous sommes arrivés sur le parking de la rando, un petit panneau rouge indiquait la direction à prendre. Sur ce panneau, était écrit   » Ti på topp » on s’est dit que le nom n’était pas très engageant mais que la rando serait peut être « top » quand même.
On a commencé à marcher, jusqu’à se retrouver au milieu d’une tourbière.. nos pieds se sont enfoncés dans l’eau boueuse sans que nous ne puissions rien y faire ! Tant pis, on a continué quand même en essayant de marcher sur les petites mottes d’herbe.

Après avoir traversé cette partie marécageuse, nous entamons la montée qui va jusqu’au sommet. C’est un peu raide par endroit et un peu boueux mais nous commençons déjà à avoir une jolie vue sur les montagnes au loin. Nous continuons notre ascension jusqu’à arriver au bord d’un lac de montagne. L’eau est cristalline. Au loin, on distingue le fjord et les montagnes. La vue est splendide et nous ne sommes pas encore arrivés en haut ! On gravit la dernière petite côté, et là… La vue s’offre à nous ! Nous surplombons le fjord. La vue panoramique sur les montagnes alentours, les fjords au milieu des montagnes et les petits villages de pêcheur au bord de l’eau est magnifique ! Nous prenons des photos mais rien ne vaut l’image perçue de nos yeux et la satisfaction d’une telle découverte après avoir gravit la montagne. On profite un peu du paysage et du calme qu’offre la nature avant de commencer à redescendre.

Il est déjà presque 18h et nous devons encore trouver un coin où passer la nuit. Heureusement nous arrivons à trouver un petit coin sympa pas très loin d’ici, à peine 5 min de route et nous sommes garés. Nous préparons à manger et nous prévoyons de passer la soirée dans le camion au chaud, devant un épisode de série ou à bouquiner. C’est à ce moment là, que nos portables nous préviennent que nous avons une chance de voir des aurores boréales ce soir ! Ni une ni deux, on sort les chaises pliantes, les plaids et le duvet et on installe notre petit poste d’observation !

En effet le ciel est strié de traînées blanches et nous savons que c’est comme cela que commence le ballet des aurores ! Nous attendons un moment et effectivement le ciel commence à s’agiter ! Les aurores dansent au dessus de nos têtes. Pour le moment elles ne sont pas encore colorés mais elles sont bien présente ! Il y en a le plein ciel! Il faudrait juste qu’elles se décident à devenirs vertes ! On les encourage un peu! On espère tellement que les couleurs explosent et que le ciel se transforme en tableau géant ! Après une bonne heure elles se décident enfin à se parer de leur belles couleurs! Le ciel est parsemé de rubans vert qui ondulent au dessus de nous ! Bien que les couleurs soient encore timides, le spectacle est saisissant ! J’espère encore avoir la chance de voir ça durant notre voyage et que les couleurs soient encore plus vives ! Après avoir passés deux heures dehors, on décide de rentrer se mettre au chaud dans notre lit. Les aurores semblent avoir décidé de faire de même. Il est l’heure d’aller dormir pour être en forme pour une nouvelle journée dans les Lofoten !

Aujourd’hui, au programme, encore une plage! A quelle kilomètres de notre spot, se trouve une petite embouchure, où une rivière se jette dans la mer. On peut s’approcher,sur les rochers, et regarder cette petite cascade d’eau douce qui descend en rafale dans la mer. C’est un endroit sympa où nous restons un petit moment avant de continuer notre route.

Prochaine destination, un phare! J’ai un peu la passion des phares, alors dès que je vois qu’il y en a un sur la carte, il faut qu’on aille le voir !
J’ai toujours aimé les phares, cette lumière directrice dans la nuit, le point de repère des bateaux, toujours bien campé, face à l’océan tantôt calme, tantôt déchaîné.
Celui là n’est pas très grand mais il est très joli! Noir et blanc avec son petit chapeau rouge. Ses couleurs contrastent avec les rochers et l’herbe bien verte de la colline. Encore une fois le paysage nous séduit. La plage est entourée par les montagnes, et les rochers semblent plonger dans l’eau glacée. L’eau est claire et scintillante sous le soleil. On aurait bien envie de piquer une tête si elle n’était pas si froide..
Tant pis, on se contentera de profiter de la vue, si le courage nous vient on plongera peut être dans la mer de Norvège avant la fin du voyage.. quoique.


On avance encore un peu plus loin sur la route, vers une autre plage, celle ci sans phare, mais toujours aussi jolie ! Le soleil descend lentement derrière les montagnes et nous offre une belle lumière dorée de fin d’après midi. Les rayons du soleil nous réchauffe le visage et l’air marin emplit nos narines. On est bien…
Encore une dizaine de kilomètres et nous nous arrêtons sur un spot tranquille suffisamment loin de la route pour ne pas être dérangés par le bruit des voitures. Nous sommes bien tranquille, à côté d’un pré de moutons, on entend le tintement de leur cloche.

Après une nuit passée en compagnie du troupeau de montons norvégien, nous continuons notre périple au coeur des îles Lofoten. Ce matin nous devons prendre le ferry pour nous rendre plus au sud des îles. La traversée dure environ 25 min, mais nous ne pouvons pas rester dans le camion comme la dernière fois. Nous montons donc à l’étage. Le vent dehors souffle assez fort aujourd’hui alors nous ne sortons pas sur le pont, nos doudounes sont resté dans le van. Après la courte traversée, nous rejoignons Alphonse qui nous mène jusqu’à une autre jolie plage des Lofoten puis jusqu’à notre coin où nous allons passer la nuit, sous la pluie..

Sur ce spot se trouve une cabane en bois et en tolle, qui doit être la depuis un bon moment.. Cette cabane à été meublée d’une grande table, d’un bar, d’un poêle à bois et est en fait un lieu de passage et de rencontre pour tous les voyageurs qui s’arrêtent dans les environs. C’est un lieu qui incite au partage, chacun peut laisser un mot dans le cahier qui est posé sur la table, ou un poème dans le bocal à poème accroché près de la fenêtre. Quand nous sommes entrés, la maisonnette était chargée d’objet de toute sorte, ayant appartenu à toute ces âmes vagabondes, qui le temps d’une soirée on décidées de se délester un peu de leur bagage, pour en faire profiter les prochains voyageurs. Il y avait de la nourriture, un parfum, des photos, des piles et une étagère pleines de livres. Des mots avaient été écrits au markeur sur les murs, des citations et des pensées positives ! Une douce atmosphère occupait les lieux. Une fois de retour au camion j’ai pensé à une citation de Guillaume Apollinaire que je pourrais écrire le lendemain sur le mur, c’était aussi le titre du livre que j’étais en train de lire  » Il est grand temps de rallumer les étoiles ».

Le lendemain matin, nous avons rangé toutes nos affaires, regarder notre itinéraire pour la journée et c’est seulement une fois sur la route que j’ai réalisée que j’avais oubliée de laisser cette petite trace de notre passage sur les murs de la cabane..
Dommage..

Nous roulons en direction de Svolvær, une petite ville censé être dynamique et réputée pour son joli port.
Sauf que, aujourd’hui nous sommes dimanche ! Nous avons remarqué que tout est fermé le dimanche, les boutiques, les musées, les restaurants, du coup, il n’y a pas grand chose à faire..
On tourne un peu dans la ville, on se balade le long du port. Seulement après s’être baladé 20 minutes, on en a déjà un peu marre.. on continue notre route, d’autre paysages nous attendent.


Nous partons pour Kabelvåg, il y a une randonnée à faire, j’ai lu qu’elle était bien réputée et pas trop technique. Lorsque l’on se gare sur le parking devant le sentier, il est plein à craquer ! Apparemment les norvégiens aiment bien partir en randonnée le dimanche !
On commence notre balade sur un sentier plat, bien indiqué, la vue sur le fjord derrière nous est très belle et nous sommes entourés de pleins de hautes montagnes, on se sent tout petits !
Au bout d’un moment le sentier s’arrête et il faut commencer à grimper ! Il y a des endroits où c’est un peu moins accessible et il faut se hisser sur de grosses pierres mais dans l’ensemble ça reste assez facile. Il n’a pas plu ces derniers jours alors la terre n’est pas trop boueuse.
Lorsque nous arrivons en haut, la vue est superbe ! Une vue à 360 degrés sur le fjord, d’où nous sommes venus, et sur un autre fjord de l’autre côté de la vallée. Par contre le vent souffle très fort d’ici, nous ne pouvons pas trop nous approcher du bord car le vent nous fait perdre l’équilibre. On profite un moment de la vue qui s’offre à nous avant de commencer à redescendre. Comme toujours la descente est plus compliquée.. j’ai toujours un peu peur de déraper et de tomber sur mon genou.. le chemin est pavé de pierre qui roule dès que nous posons le pied dessus, ce qui n’est pas pour me rassurer. Nous progressons doucement, et tout se passe bien! Nous voilà de nouveau sur le sentier qui nous ramène sur le parking. Il est trois heure moins dix, nous avons encore le temps de visiter la prochaine petite ville qui se trouve sur notre itinéraire avant de trouver un spot pour la nuit. 


Direction, Henningsvær, une petite ville pittoresque des Lofoten que nous allons découvrir aujourd’hui. Lorsque nous garons Alphonse sur le parking, nous remarquons un bâtiment avec le panneaux « Boutique, musée et café « . Après avoir coupé le moteur nous nous dirigeons donc vers cette petite maison rouge aux fenêtres blanches, comme la majeure partie des maison en Norvège, et nous entrons.
Dans la première pièce se trouve une boutique souvenir et le l’entrée pour le musée. La dame derrière le guichet nous demande si nous souhaitons visiter le musée. Ce n’était pas forcément prévu mais l’entrée n’est pas trop chère et l’endroit dégage une ambiance sympathique qui nous motive à en faire le tour. Nous commençons alors la visite des trois étages du musée.

Au premier étage, une exposition de tableaux réalistes ayant tous le même thème, les Lofoten. Des villages typiques, des plages et des paysages montagneux sous la neige, sont peints sur de grande toiles encadrées d’imposants cadres dorés. Les peintures sont très belles et très réalistes, on croirait pour certaines qu’il s’agit de photographies. Les paysages des Lofoten sont vraiment magnifiques, on comprends qu’ils aient inspirés de nombreux artistes!

Au deuxième étage, l’ambiance est complètement différente. Les tableaux représente des corps peints avec des couleurs très criardes,du rouge du bleu et du jaune principalement. Il y a aussi des statuette en verre coloré qui représente des corps très longs. Nous sommes moins sensible à cette exposition bien qu’elle reste originale.

Le troisième étage, ressemble plus au premier, les oeuvres ici tournent autour du monde de la pêche à travers les années dans les Lofoten. Il y a plusieurs photographies en noir et blanc, une barque en bois, des filets de pêche… La pièce en elle même est chaleureuse. Nous somme sous les toits, tout le mobilier est en bois et l’éclairage légèrement tamisé offre une atmosphère sereine et accueillante à l’espace. Nous prenons le temps de tout admirer puis nous quittons le musée.


Un peu plus loin, dans une ruelle nous voyons qui y a un bar/restaurant qui est ouvert ! Une chance de trouver un peu de vie un dimanche après midi! On se dit que ça pourrait être une bonne idée d’aller se boire une bière au chaud ! Nous entrons et nous allons nous asseoir à une table. La déco intérieure est super sympa et cosy ! Un poêle à bois règne au centre de la salle, tout le mobilier est en bois brut. Des bougies sont allumés sur toutes les tables, les banquettes sont agrémentée de coussin et de peaux de bête. Des photos de montagnes et des décorations en plumes sont accrochées au mur. C’est vraiment un bar du nord comme on peut se l’imaginer ! Nous savourons notre bière en discutant. Autour de nous, un joyeux brouhaha d’une langue dont nous ne saisissons aucun mot résonne. Nous sommes dimanche après midi, au chaud, une bière à la main, perdus au milieu les îles Lofoten, et nous sommes bien !


Il est presque 17h, comme il fait gris aujourd’hui la lumière commence à tomber. Nous nous résignons à quitter ce petit cocon chaleureux pour nous rendre au bout du village, au bord de la mer et aller voir le phare. Nous marchons un petit quart d’heure , entre les maisons et les petites boutiques qui pour l’heure, sont fermées. Nous grimpons sur les hauteurs du village, près des séchoirs à morue, ce n’est pas un mauvais jeu de mots.. 😉. Et nous arrivons à côté du phare, qui est tout petit et qui n’a pas vraiment de base, il est juste fixé sur un rocher.
C’est aussi ici que se trouve le stade de foot du village, en bout d’Ile, en bord de mer!
J’ai envoyé une photo à mon petit frère et ça la fait rire, il m’a dit  » faut pas tirer trop fort sinon le ballon fini à l’eau  » ! L’effet est encore plus impressionnant sur des photos vue du ciel !
Nous avons quitter Henningsvær et pris la direction d’un spot pour la nuit. La météo annonce des vents violents pour cette nuit alors nous devons trouver un coin abrité pour ne pas être dérangés.
On réussi à trouver un coin sympa et on s’installe pour la nuit !

Effectivement le vent à bien soufflé cette nuit et il a plu. Le bruit de la pluie n’était pas dérangeant, au contraire c’est reposant! Mais le bruit des bourrasques par contre nous a réveillé plusieurs fois. On a eu du mal à sortir du lit ce matin !


Aujourd’hui direction, la plage ! Une jolie plage de sable blanc encore une fois entourée de montagnes et de champs de moutons ! Ce matin il y a encore beaucoup de vent alors la mer est agitée ! On regarde le mouvement des vagues qui viennent s’écraser contre les rochers. Dès que le vent se met à souffler, le sable vole de partout. Eryn met sa tête entre des pâtes pour se protéger. Elle adore courir sur la plage mais elle déteste quand le sable lui vole après ! On en a plein nos chaussures.. on va encore en ramener plein dans le camion et en trouver partout pendant des jours ! Heureusement on a une balayette !


Maintenant nous roulons en direction d’un sentier de randonnée. Il y en a partout en Norvège ! C’est top parce que ça permet de découvrir des paysages qu’on ne soupçonne pas depuis la route ! On sait aussi que ça veut dire que nous allons faire chauffer les mollets ! Ici ça monte partout, tout le temps ! Pour avoir les meilleurs points de vue il faut prendre de la hauteur. Alors, c’est parti!
On commence à marcher sur le sentier, on traverse une forêt de sapin,ça sent bon! Le chemin commence à monter et comme il a beaucoup plu hier soir, il y a de la boue partout ! En quelques minutes nos chaussures sont minables, nos pieds trempés ! Tant pis, on continue ! On ne se décourage pas ! Le sol est glissant, il faut faire attention où on met les pieds. Il ne faut pas prendre appui n’importe où, au risque de se retrouver les quatre fers en l’air ! Le ruisseau coule au milieu du chemin, alors il faut essayer de le contourner. On met un pied dans la boue, l’autre dans l’eau.. on relativise, sa séchera ! À force de toujours s’enfoncer dans la boue on fini par en rigoler ! De toute façon, sali pour sali autant en rire ! C’est le côté positif des voyages, on apprend à relativiser. La randonnée prend plus de temps que prévu ? Tant pis, on est attendu nul part, on prend notre temps ! Nos chaussures sont mouillées ? On les fera sécher en roulant avec le chauffage ! On est tout rouge durant la montée ? Tant pis, il n’y a personne ! On est ensemble, dans la nature, on a tout ce qu’il nous faut, notre maison est toujours avec nous, on a notre chien, de l’eau dans la gourde ! Tout va bien !


Une fois arrivé sur le plat, de légères gouttes se font sentir.. alors au lieu de traverser la tourbière et de grimper sur la montagne en face, on grimpe directement sur celle qui se trouve le plus proche de nous. Elle est moins haute mais la vue doit quand même être sympa après la grimpette qu’on vient de faire !
On arrive donc au sommet, et pas manqué ! La vue est superbe ! En plus comme il fait de la petite pluie mais qu’il y a toujours du soleil, on a droit à un superbe arc en ciel ! Il se trouve juste en face de nous, dans la vallée! On le voit en entier, ses couleurs sont magnifiques, très vives ! Je n’avais jamais vu un aussi bel arc en ciel. Finalement, la pluie aussi a du bon ! Nous prenons le temps de profiter du paysage avant d’entamer la redescente.

Comme le chemin est boueux il ne faut pas aller trop vite et faire attention où l’on pose les pieds ! On arrive à l’endroit où il faut marcher sur les cailloux, ou l’eau ruisselle sous nos pieds. La pente est un peu raide et les pierres roulent sous nos pieds. On va doucement mais, là, patatras…
Je me lève une gamelle et ma jambe droite, qui à été opérée se plie sous moi.. Je pousse un cris de surprise et je vois à la tête de Sylvain qu’il a eu très peur! Eryn aussi d’ailleurs, elle vient vers moi en courant et elle me fait plein de léchouilles inquiètes ! J’ai eu très peur mais ma jambe n’a rien ! Je n’ai même pas mal, une chance ! Sylvain m’avoue qu’il a eu très peur car la jambe s’est pliée sur elle même et que ça n’était pas très rassurant ! Mais plus de peur que de mal, tout va bien !
Par contre maintenant je suis carrément moins rassurée. J’avance à l’allure d’un mollusque!


On arrive tant bien que mal à la fin du sentier pour rejoindre Alphonse ! Avant d’atteindre le parking, on voit sur notre droite un espace plat qui pourrait très bien convenir pour passer la soirée.
On gare Alphonse sur le spot qui est au dessus du parking donc à l’abri de la route !
D’où nous sommes, nous pouvons admirer un magnifique coucher de soleil derrière les montagnes ! Le ciel se teinte de belles couleurs rose et orange ! On dirait que l’horizon est en feu.

Le lendemain matin nous partons à la visite de la commune de Moskenes, c’est la partie la plus au sud des Lofoten, qui regroupe plusieurs petits villages de pêcheur, tels que Reine, Hamnøy et Å, que nous allons visiter aujourd’hui.
Les guides de voyages ne tarissent pas d’éloges sur ces bourgades et nous comprenons vite pourquoi. Une atmosphère apaisante se dégage de ces petits villages de pêches. La proximité de la mer offre un doux climat, bien que nous soyons dans le Nordland. Les petites maisons colorées au bord d’une eau turquoise et cristalline nous charment instantanément. Nous prenons alors tout notre temps pour flâner dans les rues et profiter des rayons du soleil qui percent parfois à travers les nuages. Tout ici invite à prendre son temps et à profiter du paysage. Nous passons la journée entre les différents hameaux de Moskenes. Aujourd’hui c’est notre dernier jour dans les Lofoten, nous partirons demain matin. Nous avons décidé de ne pas prendre le ferry. Bien qu’il nous permettrait de rejoindre Bodø plus rapidement et ainsi de ne pas refaire le chemin que nous avons déjà emprunter à l’aller. Les départs n’ont lieu que deux fois par jour, à 7h ou à 19h. En plus, le site est mal fichu alors on ne peut pas vraiment réserver de billet à l’avance ce qui veut dire qu’il faut arriver au moins une heure avant le départ sur les quais. La traversée dure 4h durant lesquelles Eryn doit rester seule dans le camion. Ça ne nous convient pas, on préfère aller à notre rythme, quitte à se rajouter des kilomètres. Désolé Alphonse mais tu ne vas pas pouvoir te reposer ! On compte sur toi pour nous ramener sur le continent !

Après avoir profiter un maximum des Lofoten, nous rejoignons notre dernier spot à dodo des îles! Demain soir nous dormirons vers Narvik, on aura attaqué la longue route qui nous ramenera vers Trondheim, point de départ pour notre virée vers les fjords de l’ouest !

Nous ne regrettons pas d’avoir modifié notre itinéraire. Les îles Lofoten et Tromsø, sont vraiment à voir pour quiconque souhaite visiter la Norvège ! Enfin, selon nous.. ☺️

À très bientôt pour la suite de nos aventures ! 

Publié par foncealphonse2021

Nous sommes un couple qui préparont un voyage en Norvege et nous profitons d'un site pour vous racontez notre périple dans les contrées du Grand Nord.

3 commentaires sur « Les îles Lofoten »

  1. hello
    continuez à me faire rêver …je suis enchantée par la lecture de votre voyage…l’écriture est tellement fluide et riche..j’ai l’impression d’y être …cela mériterait un livre ! pleins de bises..à tantôt..Laurence ( la mère de Kenza, Tais et Amaury)

    Aimé par 1 personne

  2. Merci beaucoup ! Ça nous fait super plaisir que ça te plaise et de pouvoir partager nos aventures à travers ces récits !
    Pleins de bises à toi aussi ! 😃

    J’aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez votre site Web avec WordPress.com
Commencer
%d blogueurs aiment cette page :